Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHEVALIER DE LA BONTE

ATTEINDRE LA SERENITE

22 Juin 2016, 01:51am

Publié par Gautama

    


Differentes techniques: 


 

1/ TECHNIQUE BOUDDHISTE

 
Pour avoir de  la serenité, il faut calmer  ses pensées et ses passions (désirs, peurs...), les apaiser, les observer  et s'en détacher.

Celà doit se faire de manière subtile, sans aucune brusquerie mentale.

 Mais simplement en prenant conscience du flot incessant de pensées-désirs en arrière-plan, et de décider de l'arrêter, pendant le temps de la meditation, pour esperer le calmer par la suite.

 

On ne pense à quelque chose que si on y a un intérêt (poursuite d'un plaisir ou fuite d'une souffrance).

Pour cette raison, calmer ses pensées et calmer ses désirs est une seule et même chose.

 

Dans la méditation bouddhiste, on utilise la concentration sur la respiration, la méditation sur un objet, puis la méditation sans objet.

Il suffit de s'asseoir, sur une chaise, un lit, un canapé, ou en tailleur dans un endroit et à un moment calme et de commencer à se concentrer sur sa respiration, en respirant lentement et profondément (pas trop).

Ou se concentrer sur un objet posé devant soi en laissant passer toutes les autres pensées.

 

2/ TECHNIQUE PSYCHANALYTIQUE

 

Souvent, vous vous sentez mal ou angoissé sans savoir pourquoi. Dans ces moments, au lieu de vous ruer vers vos drogues favories (friandise, cigarette, alcool), vous pouvez faire autre chose:

Analyser votre mental et remarquer qu'en arrière plan, à la source de ce mal-être, des pensées précises trottent dans votre tête:

         peur ou angoisse d'un événement passé, actuel ou futur, désir, culpabilité, colère, jalousie, frustration...

  Déjà, le fait de prendre conscience et d'identifier votre problème de manière précise diminue beaucoup votre souffrance (selon les principes de la psychanalyse).

 

Il est très important de ne jamais occulter une émotion, de ne jamais la faire passer à la trappe. Il faut en être conscient et l'exprimer un minimum, pour qu'elle devienne innofensive.

Sinon elle restera bloquée et engendrera des complications.

Celà ne veut pas dire non plus qu'il faut laisser libre cours à ses humeurs (même Freud ou    Epicure ne disent pas çà, il suffit de les lire), mais seulement ne pas les nier.

 

Ceci dit, celà ne marche qu'avec les problèmes dont vous avez conscience!

Pour les traumatismes qui sont inconscients (mais dont les effets sont conscients), vous pouvez recourir à la psychanalyse pour les ramener à la conscience.

 

3/ THEORIE PSYCHANALYTIQUE NOVATRICE

 

La plupart des gens cherche le bonheur consciemment, mais le fuie inconsciemment. Selon le psychanalyste Moussa Nabati ("Le Bonheur d'Etre Soi"), ceci est dû à une carence narcissique et à un sentiment de culpabilité inconscient. Celà remonte à l'enfance et à ce qu'il appelle la Depression Infantile Précoce (DIP). Cette DIP survient dans deux cas:

-le petit enfant est confronté à un manque d'alimentation narcissique (estime et amour de soi), dû à une mère dépressive ou éprouvée. En effet le bébé est comme une plante qui a besoin de soleil pour croître correctement; et son soleil, c'est l'amour et l'attention de ses parents, qui conditionnent son développement psychique et sa propre estime de soi.

-le petit enfant est victime d'une maltraitance ou confronté à un évènement tragique autour de lui, et, en tant que bébé, il est persuadé que c'est de sa faute. Celà développe chez lui un sentiment de culpabilité inconscient.

 

En grandissant, la personne va vouloir guérir ses parents, pour qu'ils puissent eux-même lui donner de l'amour. Et plus généralement il va être très gentil avec les autres dans le seul but inconscient que l'autre lui apporte de l'amour et de l'attention en retour. (carence narcissique)

 

Ou alors la personne va s'interdire le bonheur et échouer tout ce qu'elle entreprend de bien, pour se punir à cause de son sentiment de culpabilité inconscient. Bien que consciemment, elle soit persuadée de poursuivre le bonheur.

 

 

4/ AMELIORATION DE LA CONSCIENCE

 

Quelque chose qui manque à beaucoup de personnes fragiles est la certitude fortifiante et apaisante d'être une personne vivante, entière et distincte des autres.

Celà entraîne une conscience trouble et confuse, comme un demi-rêve brumeux de la conscience.

Et aussi une tendance à aspirer toutes les humeurs des autres; la personne ne sent pas de limites claires à son entité psychique.

Cette personne est très sensible et reçoit les évènements et les paroles d'une manière directe, sans filtre, sans la carapace habituelle qu'ont la plupart des gens.

De ce fait, un évènement insignifiant peut être ressenti comme une tempête émotionnelle. (inspiré librement de: "Le Bonheur d'Etre Soi" de Moussa Nabati)

 

George Ivanovich Gurdjieff était un personnage énigmatique qui a élaboré et répandu des méthodes de développement personnel. Plusieurs groupes et mouvements  se réclament de sa pensée.

Une de ses techniques de conscience était ce qu'il appelait "le rappel de soi".

Il disait que les êtres humains ordinaires étaient comme des machines faites de réactions inconscientes, que nous étions comme "sucés" par tout ce qui se présentait à nos sens et à nos pensées et que nous n'étions pratiquement jamais vraiment conscients.

Le rappel de soi consiste à reprendre conscience de soi; au début pendant un petit moment,  puis petit à petit, essayer d'être constamment dans cet état.

 

La meditation de pleine conscience 

Cette technique de méditation a été mise au point par des chercheurs occidentaux, à partir de la méditation bouddhiste, mais en enlevant ses éléments religieux.

Elle est pratiquée avec succès dans plusieurs centres medicaux aux Etats Unis et en Europe, notamment par Jon Kabat Zin et Christophe André, comme methode de reduction du stress.

 

 

  •   Note:Certaines situations (angoisse persistante, état dépressif, etc...) nécessitent une prise en charge médicale (psychotérapie, prise de médicaments). 

 

 

 

Auteurs très intéressants sur ces sujets:

  • Bouddah (Bouddhisme)
  • Sigmund Freud (Psychanalyse)
  • Jon Kabat Zin (Au Coeur de la Tourmente, La Pleine Conscience)
  • Eckart Tollé (livre:  "Le Pouvoir du Moment Présent") 
  • Jiddu Krishnamurti 
  • Moussa Nabati (psychanalyste)
  • Gurdjieff (amelioration de la conscience)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Commenter cet article